Édition 2019

29 octobre au 3 novembre 2019

La 35ème édition du festival de Ménigoute s’est tenue du 29 octobre au 3 novembre 2019.

Après 6 jours intensifs de films, de rencontres, d’échanges et de sorties naturalistes, il est déjà temps pour le festival de plier bagage ! Cette année encore, nous avons eu le plaisir d’accueillir de nombreux visiteurs dans une ambiance chaleureuse et festive !

La compétition officielle

Cette année, le festival nous amenés à la rencontre de ceux qui ont fait de la protection de la nature un enjeu personnel. Il consacrera également plusieurs films à des espèces emblématiques à travers 48 documentaires de 14 nationalités.


Le jury était présidé par par le naturaliste et militant Jean-Baptiste Dumont, il était
accompagné de :


Daniel Auclair, Réalisateur
Denis Landenbergue, Spécialiste de la protection des milieux aquatiques
Yann Libessart, Représentant de la LPO
Aude Moreau-Gobard, Réalisatrice
Pierre Pretour, Enseignant chercheur
Emmanuelle Vega, Représentante CPN
Sally Zalewski, Auteure
Le jury jeunes regards composé d’étudiants et ancien étudiants de l’IFFCAM

UN PALMARES HETEROCLITE, ENTRE BEAUTE NATURELLE ET LANCEUR D'ALERTE

8 films ont été primés !

Difficile de choisir parmi les 44 films en compétition cette année. Le jury a distingué 9 films qui reflètent la richesse et la diversité de cette édition.

Le jury professionnel, présidé par le naturaliste et militant Jean-Baptiste Dumont, a décerné le Grand Prix du Festival de Ménigoute au film La Folle Famille des écureuils du réalisateur Yann Sochaczewski. Un film qui met à l'honneur un petit animal à priori banal mais pourtant plein de mystères et de surprises.

Parmi les 6 autres prix, décernés par le jury professionnel, nous retrouvons :

Prix des Clubs Connaître et Protéger la Nature : La Mécanique du coucou réalisé par Nicolas Cailleret.

Prix Paysages : Ours simplement sauvage réalisé par Laurent Joffrion et Vincent Munier.

Prix du Parc Naturel Régional du Marais Poitevin : Sans frontières réalisé par Arnaud Devroute et Maxence Lamoureux.

Prix de Protection de la Nature : River of my childhood réalisé par Stanisalav Schubert

Prix Paul Géroudet : Migrations secrètes : la fauvette à tête noire réalisé par Benoît Demarle

Prix du Jury : Trognes, les arbres aux mille visages réalisé par Timothée Janssen,

Le jury Jeunes regards a quant à lui récompensé In the realm of the spider-tailed viper réalisé par Fathollah Amiri du Prix Nouvelle Aquitaine de la Créativité, et Fracas de Rémi Rappe du Prix Crédit Agricole du Court-Métrage.

 

Les grands moments de l'édition 2019

Avec la présence d’environ 25 000 festivaliers cette année, salle de projection, conférences, expositions et forum des associations ont été pris d’assaut par le public.

Dès le début du festival, la conférence animée par Dominique Bourg, organisée en partenariat avec la délégation régionale d’EDF, nous a permis de nous interroger sur nos modes de consommation et leurs dérives.

Toutes les conférences et tables rondes ont affiché complet cette année.

C’est avec beaucoup d’intérêt que les visiteurs sont venus découvrir l'univers méconnu des trognes, ces arbres têtard si communs et pourtant si fascinants, grâce au documentaire de Timothée Janssen, mais également en assistant à la conférence et à la sortie nature de Dominique Mansion.

Nouveauté de cette édition, les ateliers participatifs, organisés en partenariat avec l'Agence Française pour la Biodiversité, ont remporté un joli succès. Chacun a pu échanger, s'exprimer et surtout imaginer ensemble des solutions pour le futur.

Le Cinéma pour l'oreille de Boris Jollivet a su charmer les festivaliers, qui ont pu ainsi se plonger entre deux films, dans un univers uniquement sonore.

Le retour de la masterclass avec Jean-Michel Bertrand a permis des échanges riches et enrichissants entre le public et le réalisateur dans une ambiance conviviale. Les spectateurs ont pu redécouvrir son documentaire Vertige d'une rencontre, projeté il y a 10 ans à Ménigoute, mais toujours empreint de poésie.

Comme chaque année, le Festival Off a fait salle comble ! Les étudiants de l’IFFCAM ont présenté leurs dernières productions et échangé avec le public. C’est également aux commandes de la WebTV que nous avons retrouvé les étudiants. Réalisateurs, photographes, personnalités politiques, se sont succédés sur le plateau pour échanger autour de thématiques environnementales.

Le festival s’est clôturé par une projection exceptionnelle du film Marche avec les loups de Jean-Michel Bertrand. Trois ans après La Vallée des loups, le festival est fier d'avoir pu présenter ce documentaire très attendu avant sa sortie en salle.