Vous êtes ici : Accueil Animations Conférences

 

CONFÉRENCES ET DÉBATS DU  FESTIVAL 2016  DE MÉNIGOUTE

Les conférences du 33e Festival sont en cours d'élaboration

 

Les rencontres entre les réalisateurs et le public du Festival

 

débats

 

De 10h30 à 11h le samedi 29 le dimanche 30 et le lundi 31 octobre 2016, sur le "plateau Web TV" du Forum de la nature et permettront à un plus large public de bénéficier d'un moment de partage autour des films présentés.


 

D'année en année, le Festival se voit confirmer son statut privilégié de lieu d'expression et de communication autour de la protection de l'environnement. Cinq grands rendez-vous vous sont proposés pour débattre, échanger et partager des idées.


Le coin des branchés

 

branchés

Les passionnés trouvent au coin des branchés des communications scientifiques. Co-organisées avec la LPO, ces conférences sont un temps fort pour les naturalistes, qui peuvent communiquer sur une espèce, les milieux qu'elle fréquente, les problèmes qu'elle rencontre...

 

 

Les apéros de l'environnement

 

apéros

Organisés par EDF, la Fondation Paul Ricard et le Courrier de l'Ouest des Deux-Sèvres, les apéros de l'environnement sont des rendez-vous où des sujets d'actualité, à la fois divers et complexes, sont abordés en toute convivialité.

 

 

 

 

Vendredi 28 Octobre 

"10 années de rencontres herpétos". Proposée par la Société herpétologique de France.
RDV salle collège Maurice Fombeure.

9h30 -12h : La matinée sera consacré au thème "Les déplacements d'amphibiens et de reptiles lors de grands travaux : véritable outil de conservation ou instrument de communication ?"

14h -17h30 : communications libres mais la priorité sera donnée aux communications faisant des bilans de suivis de population.


 

Vendredi 28 octobre

 

17h - 18h :  "Oiseaux et bâti". Conférence proposée par le GODS, le CAUE et la société Kanopy.
RDV salle la Romane.

La conférence organisée par le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres, animée par Christophe Lartigau, chargé de mission au Gods, Yann Le Diméet du CAUE 79 et Marjolaine Nicolas-Langlois de la société partenaire Kanopy

Ces deux dernières années, les oiseaux du bâti des Deux-Sèvres ont fait l'objet d'une étude approfondie, réalisée par le GODS. Un ornithologue, e l'association vous montrera les différentes espèces et leurs critères de sélection pour l'installation des nids. Il sera également accompagné d'un architecte, du CAUE 79 et d'un entrepreneur, gérant de l'entreprise Kanopy. A trois, ils vous feront découvrir différentes techniques pour accueillir les oiseaux liés à nos constructions.

Samedi 29 octobre

10h - 12h30 : - "La recherche au service de la conservation de la Tourterelle des bois" par Hervé Lormée

Espèce liée aux habitats agricoles pendant sa reproduction, et migrateur au long cours, la Tourterelle des bois, autrefois commune, décline. Quelles sont les raisons de ce déclin ? l’ONCFS présente ici les études qu’il mène sur cette espèce pour répondre à cette question, pendant la reproduction mais aussi en Afrique Subsaharienne où elle va hiverner.

- "Les bocages en France : connaissances, gestion, protection et sensibilisation" par Sophie Morin-Pinaud, Charlie Suas et Yohan Trimoreau

En France, les bocages régressent. Ces territoires riches en biodiversité rendent de nombreux services à la société. Des actions en faveur de leur préservation seront présentées de l’échelle nationale à l’échelle départementale.


14h - 16h   "Présentation des travaux de recherche autour de l'impact des changements environnementaux sur les vertébrés" par le Centre d'études biologiques de Chizé du Conseil départemental des Deux-Sèvres. RDV salle la Romane.

 

Présentation de travaux de recherche autour de l'impact des changements environnementaux sur les vertébrés, particulièrement les reptiles, des conséquences de la variabilité climatique, océanique sur les écosystèmes marins dont les prédateurs marins et des mécanismes liés aux variations de l'environnement qui affectent notamment les herbivores.

 

Dimanche 30 octobre


10h - 12h30   "40 ans de protection de la biodiversité" animée par Poitou-Charentes nature. RDV salle la Romane

Présentation de la loi de 1976, présentation de la loi Biodiversité de 2016, point sur l'état de la biodiversité après ces 40 ans de protection (actions du mouvement associatif depuis 40 ans : 20 ans de contrats d'objectifs), moyens à mettre en oeuvre pour améliorer la situation.

 

14h - 16h   "ciné-conférence" animée par le Collectif Moktok. RDV salle la Romane

Le collectif Moktok a réalisé au Canada le documentaire "AISHINNU - l'homme de demain".
Pour aller plus loin que le film, le collectif Moktok s'appuie sur des questions communes à nos deux pays pour faire se rencontrer des équipes de recherche internationale.
Ce ciné-conférence présentera le travail réalisé par l'Observatoire des oiseaux de Tadoussac et le Regroupement Québec oiseaux qui étudient la Nyctale de Tengmaln, dont le suivi est présenté dans une séquence du film.

Lundi 31 octobre


le coin des branchés, en partenariat avec l'Oiseau Magazine

10h - 11h : "Quel programme pour sauver le gypaète barbu". Yvan Tariel. RDV salle la Romane

Le gypaète barbu est classé "en danger". Il est adulte à 8-10 ans et élève au maximum un jeune par an. Sa conservation est donc un travail de longue haleine qui ne peut se concevoir qu'à l'échelle de plusieurs décennies. Les techniques utilisées sont fort variées : sauvegarde de gènes, prélèvement d'oeuf, réintroduction, renforcement, placette d'alimentation, avisphère, définition de ZSM, création de corridor, .... le gypaète barbu est présent dans quatre massifs aux enjeux très différents, les Pyrénées, les Alpes, le Massif central et la Corse. L'ensemble des techniques et des programmes mis en oeuvre pour sa sauvegarde sont ainsi spécifiques à chacun d'entre eux.


 

11h - 12h : "Les 40 ans de la loi de 1976 : un bilan contrasté”. Dominique Aribert. RDV salle La Romane

 

La loi du 10 juillet 1976 a mis en place des dispositifs majeurs de protection de la nature :
-La protection des espèces, notamment d’oiseaux, dont certains étaient encore chassés et détruits jusqu’à cette date ;
-La création des réserves naturelles, les espaces naturels n’étant jusqu’à  cette date  protégés qu’au moyen de la loi de 1930 sur les sites et paysages ;
-Et enfin, elle a introduit les études d’impact des projets sur l’environnement, qui a conduit à mesurer les effets des aménagements sur la nature.
Il est incontestable que 40 ans après, on peut mesurer les effets positifs de l’application de cette loi, et on en verra quelques exemples à travers l’état des populations d’oiseaux notamment et la création accélérée de nombreuses réserves naturelles. Mais on en verra aussi les limites, car au-delà des espèces emblématiques et des espaces phares bien connus, il reste fort à faire, dans un environnement qui subit des pressions constantes et renouvelées

 

14h - 15h : "Stratégie de conservation de la réserve naturelle nationale des Sept-îles”. Pascal Provost. RDV salle La Romane

La réserve des Sept-Iles est une aire marine protégée de valeur internationale : principale colonie de reproduction de phoque gris, 11 % des oiseaux marins nicheurs de France métropolitaine, espace marin environnant diversifié et de grande qualité. L'évaluation à long terme de l'état de conservation du patrimoine passe par la mise en place de multiples suivis scientifiques inscrits dans le nouveau plan de gestion 2015-2024. Il s'agit de la troisième feuille de route validée par l'Etat depuis son statut de réserve naturelle obtenu en 1976. La particularité de cette nouvelle feuille de route est son dimensionnement territorial. En effet, la réserve des Sept-Iles travaille avec de multiples partenaires du Trégor pour bâtir une gestion conservatoire cohérente et durable et souhaite mettre l'accent sur les liens indéfectibles qui existent entre l'archipel et son environnement marin.

 

15h - 16h : "Suivi d'une population de vipère péliade en Côtes d'Armor”. Gilles Bentz. RDV salle La Romane

La vipère péliade est un serpent à affinités climatiques boréales. C'est une espèce en déclin à cause de la dégradation des habitats. En France, elle est encore présente dans le tiers nord et en Auvergne. En Bretagne, elle occupe le bocage et les landes. Ses grandes écailles sur la tête et son dessin bien marqué permettent l'identification individuelle sans marquage artificiel et le suivi des individus sur le long terme.

 

 

16h - 17h : "Atlas des libellules en Poitou-Charentes : de la connaissance à l'action”. Philippe Jourde. RDV salle La Romane

Poitou-Charentes nature et ses partenaires ont publié en 2009 un atlas des libellules du Poitou-Charentes qui présente le monde des libellules, leur biologie, l'intérêt de la région pour ces insectes et qui dresse la cartographie fine des 73 espèces inventoriées. Cet ouvrage a apporté la connaissance indispensable à la mise en oeuvre d'actions complémentaires visant les espèces les plus menacées. Cette conférence présente quelques-unes de ces actions.

 

Mardi 1er novembre

 

14h30 - 15h15   "Oiseaux des haies en Deux-Sèvres" animée par le GODS. RDV salle la Romane

Grâce à une étude conduite pendant deux années aux quatre coins des bocages du département des Deux-Sèvres, le Groupe ornithologique a tenté d'y voir plus clair sur les relations étroites qu'entretiennent les oiseaux avec le bocage et les haies qui le composent. Par cette approche reposant sur l'analyse du contexte paysager et du cortège d'espèces, nous verrons pourquoi la haie est le maillon essentiel pour la mise en place sur les territoires d'une agriculture respectueuse de l'environnement, tout en permettant l'émerveillement de ces habitants !

15h15 - 16h   "Le grand rhinolophe, une espèce emblématique du bocage" animée par DSNE. RDV salle la Romane

Reconnaissable par sa feuille nasale en forme de fer à cheval, le grand rhinolophe est une des plus grandes espèces de chauves-souris d'Europe. Il représente classiquement la chauve-souris enveloppée dans ses ailes suspendue au fond d'une cavité. Cette espèce emblématique du bocage est prioritaire au niveau des Deux-Sèvres et de la région. En 2016, le programme "Grand rhinolophe" a été lancé. Ce programme d'étude a pour objectif de comprendre le fonctionnement de la population régionale afin de mieux la protéger. Cette conférence vous propose de découvrir ce mystérieux petit mammifère et les enjeux de préservation qui lui sont liés.

 

 

Crédit photo : M. Dorfiac



16h - 16h45   "Effets potentiels des grandes infrastructures sur l'avifaune de plaine" animée par le GODS en partenariat avec le CNRS de Chizé. RDV salle la Romane

En 2015 a débuté un programme de suivi des populations et du comportement des oiseaux de plaine se reproduisant près de grandes infrastructures (éoliennes, autoroutes).
En partenariat avec le Centre d'études biologiques de Chizé (CNRS), le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres (GODS) tente d'évaluer ses effets sur deux ZPS situées dans les plaines céréalières à proximité de Niort.
Après une présentation du programme et de ses objectifs, les premiers résultats de cette étude vous seront présentés.